Sophrodélène
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay

Dépression, sortir du silence et aller vers la guérison

06 Nov 2022 Sophrodélène Actualités

Le 27 octobre était la journée européenne de la dépression, journée qui donne l’occasion de diffuser les messages d’information autour de cette maladie.

La dépression est mal comprise, la dépression est pourtant une vraie maladie. Ce n’est pas «dans la tête». Ou si justement, il y a derrière la dépression de vrais phénomènes physiologiques, notamment une production déséquilibrée des neurotransmetteurs qui impacte le corps entier. Les malades se trouvent désemparés face à des symptômes impactant fortement leur quotidien : fatigue, troubles du sommeil, troubles de l’appétit, réactivité émotionnelle, perte d’intérêt, tristesse, pensées négatives...
La souffrance des patients est réelle. La dépression se guérit si elle est prise en charge.

Suivi médical indispensable !

Pour celles et ceux qui se reconnaissent dans les symptômes précédemment décrits, et si les symptômes persistent depuis plus de 15 jours, consultez ! Consultez votre médecin traitant. Un traitement peut être nécessaire, notamment dans les dépressions sévères.
Un suivi psychologique est aussi le bienvenu.

Sophrologie et TAC : d’excellents compléments aux suivis médical et psychologique.

Prendre soin de soi

Les séances sont déjà une occasion de prendre soin de soi, de se sentir écouté et d’être reconnu dans sa souffrance.
Relaxation et visualisation positive invitent à se connecter à des sensations agréables et douces. Peu à peu le patient apprend à se reconnecter à ses ressources, oubliées et hors d’atteintes quand la dépression bat son plein.

Allumer les lumières du confort

Grâce aux TAC, le patient explore de nouvelles connexions neuronales, celles du confort. Confort qui peut être une humeur joyeuse, un sommeil profond, un appétit équilibré, une sécurité intérieure…
Au fil des séances et de l’objectif de confort que le patient se donne, le patient entraîne son cerveau à éclairer de nouvelles voies, grâce à des exercices courts et facilement reproductibles,. Le patient habitue son cerveau à utiliser ces connexions nouvellement éclairées plutôt que les connexions des inconforts de la dépression.

Se mettre en mouvement

Les patient déprimés ont énormément de mal à se mettre en mouvement, à se mettre en action, à faire des choix ou à faire des projets.
Les exercices de Relaxation Dynamique et les TAC sont également de bons outils pour réveiller l’agentivité, c’est à dire la capacité à se mettre en mouvement, la capacité à décider de ses actes, la capacité à être acteur de sa vie.


Articles similaires

Derniers articles

Prise de parole, comment la sophrologie et les TAC vous aident à retrouver la confiance en vous

Étirer le temps

Dépression, sortir du silence et aller vers la guérison

Catégories

S'inscrire à la newsletter

Envoyé !

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.