Sophrodélène
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay

« Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends. », Nelson Mandela

Articles

Roland Garros et son plein d’émotions approchent. Les matchs d’équipe dans les clubs de tennis s’enchainent. J’ai eu envie de vous parler de la difficulté à gérer la défaite, à gérer l’échec, à gérer ses émotions dans les sports tels que le tennis qui demande une extrême concentration et aussi dans d’autres circonstances, comme le travail ou les études.

Je suis tombée un peu par hasard sur cette citation, et j’ai pensé à un petit garçon, ayant dans ses nombreuses qualités l’hypersensibilité et de grandes capacités dans différents sports. Il est submergé par l’émotion lorsqu’il perd en sport individuel. Double « échec » pour lui, le fait d’avoir perdu et celui de n’avoir pu maîtriser son émotion. Et de peur de ce double échec, il se paralyse dans sa pratique, ne retrouve plus les gestes techniques, n’ose plus tenter des stratégies face à l’adversaire. Il continue à « perdre ». Cercle vicieux dans lequel il se bat contre ses émotions plutôt que contre son adversaire. Et pourtant il aime son sport et veut continuer à jouer.

J’ai trouvé cette phrase très éclairante et très aidante quand on est hypersensible, quand on prend les choses à cœur face à l’échec, quand nos émotions face à l’échec nous dépassent. Elle permet de se décaler. Se décaler de l’enjeu. Il n’y a plus d’enjeu puisqu’il y a toujours quelque chose à gagner. Quoiqu’il arrive. La déception, la tristesse, la colère, les larmes, ces émotions que l’on doit maîtriser n’ont plus lieux d’être. Quelle que soit l’issue, on en sort grandi, grandi de fierté d’avoir gagné un match, une médaille, ou grandi d’un nouveau savoir, d’une nouvelle expérience, de nouvelles sensations … pour les prochaines fois. Le cercle vicieux se transforme en cercle vertueux. Il n’est plus question d’échec mais de progression dans un sport.

Cette parole sage peut s’appliquer à d’autres domaines que le sport.

Celui du monde du travail ou de l’entreprenariat, perdre un projet, un contrat, une négociation … mais gagner en expérience pour après. Se dire que ce n’était pas encore le moment, trop tôt, pas les bonnes personnes, pas les bonnes rencontres. Un coup d’essai, pour apprendre. Et apprendre aussi l’indulgence avec ses collaborateurs. Partager les erreurs, en parler, en tirer du positif.

Domaine des études : réussir un examen, gagner un diplôme … ou pas. Finalement, le temps passé sur les bancs du lycée ou de la fac n’aura pas été perdu, on aura gagné des amis, de nouveaux savoirs, des méthodes de travail, des expériences de vie.

Il ne s’agit pas d’être moins ambitieux, d’avoir moins d’envie, moins de volonté. Au contraire, la citation nous invite à gagner, à avancer pour gagner l’objectif visé ou gagner l’expérience pour y arriver.

Image à conserver dans sa poche et à regarder en cas de besoin…

A propos de l’application en entreprise : http://www.ressources-et-pedagogie.com/ne-perds-jamais-soit-gagne-soit-japprends/


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.