Sophrodélène
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay

Pendant l'été, essayez la pleine conscience !

Articles

La pleine conscience, qu’est-ce que c’est ?

La pleine conscience c’est une extrême attention apportée à ce que vous êtes en train de vivre. C’est être dans "l’ici et maintenant". La pleine conscience, c’est prendre complètement part à ce qu’on est en train de faire.

La pleine conscience pour stopper les ruminations

Lorsqu’on rumine un événement passé, on revit l’événement, on le ressasse, on l’imagine vivre autrement. Lorsqu’on angoisse à propos d’un événement futur, on imagine tous les possibles, qui in fine ne se réaliseront pas. Observez que dans ces moments-là, on se place soit dans le passé, soit dans le futur mais pas dans l’instant présent.  Notez également que le cerveau ne fait pas la différence entre un événement vécu en vrai et un événement ressassé ou imaginé. En d’autres termes, si l’événement est stressant, plus vous le ruminez, plus votre cerveau envoie des signaux de stress dans votre corps, comme si vous le viviez en vrai. Pour éviter les ruminations, rien de tel que la pleine conscience pour replonger dans l’ici et maintenant et stopper le stress généré par les ruminations

Corps et respiration, les deux anges gardiens de «l’instant présent»

Et comment fait-on pour replonger dans l’instant présent ? Deux anges gardiens sont là pour nous y aider : le corps et la respiration.

En portant attention à nos sensations corporelles, on est nécessairement dans le présent, notre corps étant dans le présent. Il s’agit juste de s’attacher à quelques sensations physiques, notamment en commençant par les pieds. Sentir ses pieds au sol est très efficace pour s’ancrer dans l’instant présent.

La respiration est également très efficace pour revenir à «l’ici et maintenant», se focaliser quelques instants sur sa respiration calme l’esprit, ramener son attention à la respiration dès que les ruminations reviennent les stoppe instantanément. L’idée ici n’est pas de batailler avec ses ruminations, mais de se rendre compte qu’elles reviennent et de basculer alors son attention sur sa respiration.

2 exemples

Pleine conscience

Ailleurs

Je suis sur la plage, je regarde le paysage autour de moi, j’observe mes ados jouer dans l’eau, je sens la chaleur sur ma peau, mes cheveux qui me chatouillent le cou au gré du vent, j’entends les vagues et les rires des enfants autour de moi.  Et soudain le «ding» d’un notification m’extirpe de ce moment et de ce lieu.

Je suis projetée à quelque part sur le net, à tchatter avec une amie avec grand plaisir.  Je n’entends plus les vagues et les enfants, je ne vois plus vraiment le paysage je suis dans ma conversation virtuelle dans un temps indéterminé. Indéterminé car le temps passe différemment lorsqu’on est sur son téléphone. Il est à la fois haché par le zapping et le multitâche, mais également étiré parce qu’on se laisse happé. Je ne sais pas vraiment si je suis sur la plage ou à Paris avec mon amie. Elle n’est pas vraiment avec moi, mais un peu puisqu’on «discute». Et finalement je ne suis ni vraiment avec elle ni vraiment sur la plage. Suis-je finalement perdue ?

Il est très agréable de partager avec ses amies, c'est même primordial en ces temps de covid et de confinement. Alors, je décide de prendre le temps en conscience de passer un peu de temps sur mon téléphone. Mais je décide aussi de profiter pleinement de mes vacances en les vivant très souvent au présent, en pleine conscience. Et vous ?


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.