Sophrodélène
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay

Pleine conscience, épisode 2

Pratique

Incertitudes

7 août, milieu de l’été. Peut-être êtes-vous encore en vacances, peut-être travaillez-vous dans un rythme légèrement différent, plus étiré, plus tranquille.

La quatrième vague fait parler d’elle, resurgissent les interrogations sur ce que sera la rentrée : saturation des hôpitaux  ? fermetures des stades, musées, théâtres, cinémas ? fermeture des commerces ? confinement ? couvre-feu ? cours ou travail à distance ? Passe sanitaire ?

Alors afin de résister aux tentacules de l’incertitude, je vous propose à  nouveau un exercice sur la pleine conscience.

Comme expliqué dans mon article du mois de juillet, la pleine conscience propose de s’extirper de l’attraction des pensées, elle invite à prendre conscience de la pensée qui survient et de la délaisser aussitôt, sans la suivre.  Il s’agit de rester sur la rive et de regarder passer le flot des pensées, des interrogations, des ruminations.

Comment accéder à la rive ?

Comment accéder à la rive ? En trouvant un point d’ancrage !

Pour accéder à la rive du fleuve des pensées, il faut trouver un point d’ancrage, sur la terre ferme, qu’on pourrait appeler «l’ici et maintenant». Votre respiration ou votre corps sont de merveilleux points d’ancrage, toujours là, toujours présents, pour être dans la pleine conscience de l’instant présent.

S'amarrer à son corps avec un scan corporel

Comment ? Rien de plus simple ! Il suffit d'être à l'écoute de son corps. Cette technique est largement utilisée ne médiation de pleine conscience et prend la forme d'un  scan corporel.

Dans la position où vous êtes, commencez à sentir votre corps dans sa globalité.  Vous sentez la verticalité de votre corps (ou son horizontalité si vous êtes allongé-e !), puis tous ses appuis : vos pieds sur le sol, et selon votre position, toute les parties en contact avec le support sur lequel repose votre corps. Observez vos sensations dans chaque partie de votre corps qui touche le sol, le mur, la chaise, le transat, le matelas, le coussin. Amusez-vous à repérer toutes ses parties en contact. Que ressentez-vous ? Est-ce doux, dur, mou, défini, piquant, granuleux, chaud, froid.... Élargissez votre attention sur les parties qui ne sont pas en appui, celles en contact avec vos vêtements ou avec l’air et puis repérez là où vous ne sentez rien...

Depuis quelques minutes, vous êtes uniquement dans l’observation de votre corps, au présent : vous êtes amarré-e.

Vous avez laissé le flot des pensées, le bouillonnement des interrogations, le tourbillon des incertitudes.

Rester encore sur la rive

Vous pouvez continuer l’exercice en poursuivant l’observation de vos sensations en scannant votre corps partie par partie, c’est ce qu’on appelle en médiation de pleine conscience le «scan corporel» : concentrez-vous sur vos pieds, puis vos mollets, vos cuisses, votre bassin, votre dos, votre poitrine, votre ventre, vos mains, vos bras, vos épaules, votre nuque et votre tête. Puis une dernière fois attardez-vous sur les sensations de votre corps dans sa globalité.

Pour l'exercice guidé, c'est ici

Hqdefault

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.