Sophrodélène
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay
Sophrologue à Longjumeau, Épinay sur Orge, Orsay et Paris-Saclay

8 Mars : Journée des droits des femmes

07 Mar 2022 Sophrodélène Actualités

8 mars, journée de la femme.

J’avais prévu  de parler des femmes, forcément. Et puis la guerre en Ukraine m’a terrassée dans mon élan. Je me suis sentie abasourdie par l’absurdité et la folie de cette guerre, j’ai été touchée par l’angoisse et la colère des Ukrainiens et très certainement d’un bon nombre de Russes forcés au silence. J’ai été coupée dans mon aspiration à écrire, stoppée.  Je ressens l’ampleur de la peur des Ukrainiens, de ceux restés sur place pour résister et combattre au péril de leur vie, de ceux qui fuient en laissant tout, tout ce qu’ils ont bâti, toute une vie, aux mères et aux femmes qui craignent pour la vie de leurs fils et de leurs hommes au combat. Les récits de la seconde guerre mondiale d’hier me sautent à la figure au présent. J’ai comme une sensation d’être perdue, figée, glacée. Je reconnais le mécanisme du stress  et de ses premières réactions face à un danger : attaque, fuite, inhibition - fight, flight, freeze en anglais. Je suis dans le freeze...

Se mobiliser

Pour en sortir, je sais que je dois passer à l’action, cela passera par des dons pour les réfugiés évidemment, mais cet article sur les femmes apporte sa contribution, si minime soit-elle, à défendre nos valeurs de liberté, fraternité, égalité. Alors, à la petite voix intérieure qui me chuchote «À quoi bon ?», je réponds «justement, tout petit grain de sable apporté à édifier un monde plus juste et plus fraternel entre les êtres est utile !» et  je me mobilise, je me force à l’écriture de l’article que j’avais initialement prévu.Entrez votre texte ici

Les chiffres

Au travail

À la maison...

Rien de bien original de dire que les femmes assurent 2 journées dans une, celle de la professionnelle et celle de la mère, très peu de temps reste à se consacrer à elles-mêmes. Mais n’est-ce pas un peu passé ? N’a-ton pas progressé ?

Les dernières études de l’INSEE nous apprennent que, en 2020, 68% des femmes étaient actives, contre 64% en 2005 et ...53% en 1975. La proportion de cadres a également largement augmenté, si en 1982 elles étaient 21% de femmes à être cadres, en 2020 elles sont 43%. Bravo pour cette belle évolution, il faut dire que les femmes réussissent mieux à l’école que les hommes, et sont davantage diplômées que les hommes ! Reste qu’on trouve toujours très peu de femmes à la tête des entreprises, et dans les hautes fonctions de l’État et que les écarts de salaire sont toujours là.

Les femmes sont plus souvent à la maison, c’est elles qui prennent le temps partiel et aménagent leurs horaires pour pouvoir travailler et s’occuper des enfants, d’autant s’ils sont en bas âges et s’ils sont plusieurs. En 2016, 73% des femmes vivant en couple avec au moins un enfant déclaraient faire plus de 7 heures de ménage par semaine contre 31% des hommes.

Le confinement n’a rien arrangé, lors du premier confinement  19% des femmes consacraient 4h par jour au ménage. Et les chiffres ne parlent pas de la fameuse charge mentale que porte les femmes dans l’organisation familiale. Penser à tout, à tous ces petits détails du quotidien du rendez-vous chez l’orthophoniste au lavage (et séchage) du survêtement pour le prochain entraînement de foot, en passant par l’autorisation à signer pour la sortie scolaire.

Femmes et Hommes, l’égalité en question - INSEE, parution 3 mars 2022

Charge mentale

Cette charge mentale est accompagnée d’une pression à tenir un rythme effréné et un challenge omniprésent de tenir les horaires de son propre planning et de celui des enfants.

Si le télétravail a permis de trouver un peu de souplesse au temps, il a également flouté les plages horaires, et mélangé les genres. Sur le papier, le télétravail a fait gagner les temps de trajet, mais les nombreux passages abrupts et immédiats de la vie pro à la vie perso (je devrais dire à la vie-foyer), sans sas de décompression est énergivore. Les femmes ont souvent davantage de mal à résister à l’appel du foyer (soin aux enfants, lessive, ménage, repas...) que les hommes. En cause la société et l’éducation qui associent le féminin à l’attention aux autres et le masculin aux défis à relever.  Je vous renvoie vers l’ouvrage de Titiou Lecoq et son livre «Les grandes oubliées».

Un suivi en sophrologie pour apprendre à se préserver

Pour les femmes

Quelques séances de sophrologie peuvent aider à clarifier ce qui est possible de lâcher ou déléguer. Des outils faciles de sophrologie vous apprennent à déculpabiliser et  baisser la barre des exigences. Vous n'êtes ni la femme parfaite,ni la mère parfaite, ni la superwoman et c'est tant mieux.
La sophrologie propose des exercices simples pour vous recentrer sur ce qui est vraiment important. La sophrologie vous aide à prendre conscience de ce qui a de la valeur à vos yeux et de ce qui vous nourrit. Un suivi de quelques séances de sophrologie vous apprend à prendre soin de vous... aussi et d'abord.
En plus des techniques que j'ai apprises en tant que sophrologue, je vous propose aussi des techniques d'activation de conscience et de la méditation.

Et les hommes...

Peu d'hommes osent pousser la porte d'une sophrologue. Les femmes sont très majoritaires dans ma clientèle, néanmoins, quelques hommes viennent pratiquer la sophrologie. Tant mieux.


L’égalité viendra aussi quand on apprendra aussi aux hommes à accepter et reconnaître leurs émotions et leurs «fragilités» (que je n’aime pas ce mot !). Apprenez à accueillir vos émotions, acceptez vos doutes et vos peurs, vous vous sentirez justement plus centré, vous saurez qui vous êtes vraiment et vous pourrez mieux profiter de votre vie ! Osez aller chez la sophrologue !
 


Articles similaires

Derniers articles

Ancrez les bienfaits de vos vacances avec la sophrologie

Fierté d'être parent

Bien dormir avec la sophrologie

Catégories

S'inscrire à la newsletter

Envoyé !

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.